La NCA rejette les allégations de radiodiffusion et d’interférence Internet

Nouvelles

La NCA rejette les allégations de radiodiffusion et d’interférence Internet

Accra, le 23 novembre 2020 : L’Autorité nationale des communications (ANC) a pris note de
remarques sur le portail d’information en ligne Ghanaweb, datées du 22 novembre 2020, et attribuées à
l’ancien président John Mahama dans lequel il affirme que la NCA pourrait fermer Internet sur
Jour du scrutin, le 7 décembre 2020. L’ANC conseille par la présente aux Ghanéens de ne pas tenir compte des remarques comme étant
complètement infondé.

Une deuxième publication trompeuse sur Ghanaweb, datée du 12 novembre 2020, a été attribuée à un
L’ancien vice-ministre de la Communication sous le titre: «Ato Sarpong fustige NCA pour avoir pris
Abusua FM hors antenne avant l’interview de Mahama». L’accusation de M. Sarpong est également totalement fausse.
Enfin, une pause dans la transmission d’un documentaire de la station basée à Accra, Joy FM, qui était,
apparemment, expérimenté sur plusieurs plateformes numériques dans la nuit du 18 novembre 2020, était
également attribué à tort par certains à l’ingérence délibérée de l’ANC.

Une deuxième publication trompeuse sur Ghanaweb, datée du 12 novembre 2020, a été attribuée à un
L’ancien vice-ministre de la Communication sous le titre: «Ato Sarpong fustige NCA pour avoir pris
Abusua FM hors antenne avant l’interview de Mahama». L’accusation de M. Sarpong est également totalement fausse.
Enfin, une pause dans la transmission d’un documentaire de la station basée à Accra, Joy FM, qui était,
apparemment, expérimenté sur plusieurs plateformes numériques dans la nuit du 18 novembre 2020, était
également attribué à tort par certains à l’ingérence délibérée de l’ANC.

Interférence avec les communications Internet
Dans le cadre de son mandat, l’ANC a autorisé plusieurs catégories de fournisseurs de services à fournir des services.
Connectivité Internet au Ghana. Ils comprennent les fournisseurs de services Internet, le haut débit sans fil
Fournisseurs de services d’accès et opérateurs de réseaux mobiles (ORM). Il y a aussi plusieurs
des câbles internationaux à fibres optiques sous-marines et plusieurs systèmes satellitaires qui fournissent au Ghana
l’accès à Internet. L’ANC n’a pas accès ou de « clés » à l’un de ces réseaux, et
ne peut donc pas fermer Internet à distance. Pour bloquer Internet ou restreindre l’accès à un
site Web particulier, toutes les entreprises de câblodistribution sous-marine, les ORM et d’autres fournisseurs de services auraient
d’accepter de le faire.
L’Autorité n’a ordonné à aucun de ses titulaires de licence de fermer Internet le jour du scrutin, car
a affirmé dans le reportage, et il n’y a aucune intention de le faire.

Interférence avec les communications
Internet
Dans le cadre de son mandat, l’ANC a autorisé plusieurs catégories de fournisseurs de services à fournir des services.
Connectivité Internet au Ghana. Ils comprennent les fournisseurs de services Internet, le haut débit sans fil
Fournisseurs de services d’accès et opérateurs de réseaux mobiles (ORM). Il y a aussi plusieurs
des câbles internationaux à fibres optiques sous-marines et plusieurs systèmes satellitaires qui fournissent au Ghana
l’accès à Internet. L’ANC n’a pas accès ou de « clés » à l’un de ces réseaux, et
ne peut donc pas fermer Internet à distance. Pour bloquer Internet ou restreindre l’accès à un
site Web particulier, toutes les entreprises de câblodistribution sous-marine, les ORM et d’autres fournisseurs de services auraient
d’accepter de le faire.
L’Autorité n’a ordonné à aucun de ses titulaires de licence de fermer Internet le jour du scrutin, car
a affirmé dans le reportage, et il n’y a aucune intention de le faire.

Interférences avec les signaux de radiodiffusion
La NCA n’a pas la capacité de bloquer, de brouiller ou d’interférer avec les signaux de radiodiffusion. En tant que
l’organisme de réglementation des télécommunications et de la radiodiffusion, et conformément aux meilleures pratiques mondiales, l’ANC a
les équipements de surveillance du spectre des fréquences dont la capacité est limitée à la réception de signaux et
détecter leur source, mais pas pour les bloquer.

Le cas échéant, l’article 13 de la loi 775 de la Cour des comptes européenne de 2008 fournit la base et la procédure de fermeture
auprès d’un fournisseur de services de radiotraite. L’ANC envoie des avis et par la suite
ferme physiquement les installations, puis surveille par la suite la conformité.

L’ANC n’interfère pas dans le travail de ses titulaires de licences de radiodiffusion et de services Internet. Sur le
au contraire, l’ANC les aide à résoudre rapidement les cas d’ingérence lorsqu’ils surviennent. Titulaires
il est donc conseillé de signaler les pannes ou les cas d’interférence à l’ANC pour qu’elle enquête rapidement
et la résolution, et ne pas désinformer leurs auditoires et leurs clients.

Leave your thought here

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.